SOCIéTé  |     FAITS DIVERS   |    

L’Union générale des étudiants burkinabè (UGEB) appelle à se mobiliser massivement ce 29 novembre

Par La Rédaction - 29/11/2018

Cela fait suite à la décision du conseil des ministres a pris la grave décision d’augmenter le prix des hydrocarbures sur toute l’étendue du territoire burkinabè.

    © (c) Droits réservés
Pour expliquer cette décision impopulaire, le gouvernement avance des raisons fallacieuses en affirmant que le cout du baril du pétrole a flambé à l’international, que la SONABHY présente des tensions de trésorerie dues à plus de 250 milliards de francs CFA de dette, et qu’il faut soutenir l’effort de guerre. Pourtant depuis 2012 le gouvernement a proposé que le prix du carburant soit maintenu à un certain écart pour permettre à la SONABHY d’engranger des bénéfices afin de pouvoir faire face aux hausses éventuelles.
Quelques années après, le prix du baril a connu une baisse de plus de cinquante pour cent à l’international, mais sous la pression de la CCVC le gouvernement n’a consenti qu’une baisse de 50F alors que la coalition exigeait une baisse d’au moins 100F. Toute chose qui confirme l’idée selon laquelle les sociétés d’Etat comme la SONABHY sont de véritables vaches laitières des dignitaires. Il faut inscrire cette hausse dans la logique des injonctions des institutions financières internationales à savoir le FMI et la Banque mondiale.
Cette énième provocation du MPP intervient par ailleurs à un moment où la jeunesse estudiantine et scolaire de notre pays vit la limite du supportable avec l’application des mêmes politiques sur le plan de l’éducation.

C’est ainsi qu’après s’être battu pour la création d’un système de transport pour les étudiants, les autorités universitaires fidèles à leurs maitres à penser du MPP, rendent cela inaccessible aux enfants du peuple. Par ces mesures, le pouvoir MPP et alliés montre sa nature véritable, c’est-à-dire un pouvoir néocolonial et antisocial.
Il est en train de démontrer donc qu’il est un élève exemplaire des institutions financières internationales.
Face à cela nous devons nous organiser et protester énergiquement en nous mobilisant massivement le jeudi 29 novembre pour répondre à l’appel de la CCVC afin de :
 faire barrage à ces politiques impopulaires des anciens nouveaux dirigeants ;
 exiger le retour aux anciens prix des hydrocarbures ;
 continuer le combat pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’étude ;
 s’organiser et exiger que le transport des étudiants soit fait à un cout social.
C’est pourquoi L’UGEB appelle l’ensemble des étudiants burkinabè à se mobiliser massivement à travers ses sections et se joindre à notre peuple pour le succès de la journée nationale de protestation.
Non aux politiques anti sociales du pouvoir néocolonial du MPP !
En avant pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’étude !!
En avant pour le succès de la journée nationale de protestation !!!
Vive l’UGEB !!!
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé