FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

L’avortement n’est pas légalisé au Burkina Faso (Ministère de la santé)

Par La Rédaction - 17/09/2018

Le Ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda a reprecisé les sanctions prevues pour toutes femmes qui auraient recours à un avortement

    © (c) Droits réservés
À l’issue des différentes rencontres accordées par les plus hautes autorités, la délégation de la Fondation et le Ministre de la Santé ont accordé différentes interviews à la presse. Ce qui a été malheureusement compris, c’est que le gouvernement a un projet de légalisation de l’avortement.

C’est dans ce cadre que le Ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda a entrepris une démarche de dialogue avec les leaders coutumiers et religieux pour clarifier et rassurer les populations du Burkina Faso que le gouvernement n’envisage pas modifier l’état du droit positif en matière d’avortement et d’interruption volontaire de grossesse. Au Burkina Faso, l’avortement est une infraction et n’est autorisé qu’en de rares exceptions (article 513-13 du code pénal, loi 025/ 2018). Ces rencontres d’échanges se sont déroulées du jeudi 13 au dimanche 16 septembre 2018.

Le ministre de la Santé a, à cet effet, rencontré la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), les leaders coutumiers à travers Sa Majesté, le Mogho Naaba Baongho, la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et le Service pastoral de l’Eglise Catholique pour la formation et l’accompagnement des responsables (SEPAFAR).

Il s’est agi de donner l’information juste et la position du gouvernement du Burkina Faso sur la question.

Auprès de toutes les représentations des différentes entités rencontrées, le message du ministre de la Santé est clair « le gouvernement n’a jamais envisagé, n’envisage pas et n’envisagera pas la légalisation de l’avortement au Burkina Faso. Il n’existe aucun projet de loi visant un tel objet ».

En retour, toutes les organisations représentatives des autorités coutumières et religieuses ont remercié le ministre de la santé pour la démarche et se sont dites rassurées.

DCPM/Ministère de la Santé
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé