NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

Sénégal : Khalifa Sall condamné à 5 ans de prison ferme

Par APA News - 30/08/2018

Le président de la Cour d'appel de Dakar a confirmé le jugement de première instance condamnant notamment le maire Khalifa Sall à 5 ans de prison ferme.

    © (c) Droits réservés
Le juge Demba Kandji soutenant que l’édile est « coupable des faits qui lui sont reprochés » a corsé l’amende de 5 millions FCFA prononcée lors du premier jugement par le tribunal correctionnel de Dakar en la portant à 1,830 milliards de FCFA. Une somme que Kalifa Sall et ses co-accusés devront désormais payer en guise de dommages et intérêts à l'Etat du Sénégal.
Khalifa Sall est poursuivi en même temps que Mbaye Touré, directeur administratif et financier de la ville de Dakar, Ibrahima Diaw, chef de la Division financière et comptable, Amadou Moctar Diop, coordonnateur de l’Inspection générale des services municipaux, Yaya Bodian, chef du Bureau du budget, Fatou Traoré, assistante du Directeur administratif et financier.

Le 30 mars dernier, le maire de Dakar a été reconnu coupable en première instance d’escroquerie sur des deniers publics avant d’être condamné à 5 ans de prison ferme et à une amende de 5 millions FCFA avec confiscation du cinquième de ses biens.
Ouvert le 5 juin 2018 devant la Cour d’Appel de Dakar, le procès en appel du maire de Dakar avait observé une pause d’un mois en vue de permettre aux avocats de la défense de se préparer, avant de reprendre ses travaux le 9 juillet dernier au Palais de justice de Dakar.
Mais peu après cette reprise, le procès s’est tenu en l’absence de l’accusé et de ses avocats qui ont décidé de boycotter.
Actuellement en détention à la prison dakaroise de Reubeuss, Khalifa Sall a dans une déclaration de presse faite le 16 juillet annoncé qu’il était candidat à l’élection présidentielle, même son parti, le PS, réuni en secrétariat exécutif, a déclaré qu'il se rangeait derrière le président sortant, Macky Sall.
Dissident du Parti socialiste (mouvance présidentielle) à la veille du référendum sur la réforme constitutionnelle du 20 mars 2016 pour lequel il avait appelé ses partisans à voter «Non», Khalifa Sall dirige depuis 2009 la ville de Dakar.
Le 30 décembre dernier, lui et 64 responsables, ont été exclus du Parti socialiste.
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé