ECONOMIE  |     BUSINESS  |     SERVICES   |    

Campagne agricole 2017 – 2018 : Le ministre Jacob Ouédraogo dans le grenier du Burkina

Par lefaso.net - 11/09/2017

Dans le cadre de la campagne agricole 2017-2018 bat son plein, le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques (MAAH), Jacob Ouédraogo, a visité deux sites agricoles.

L’agriculture occupe une place de choix dans l’économie nationale. Dans le souci de s’assurer de la bonne marche de la campagne agricole 2017-2018, le ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, a visité deux sites agricoles dans la Boucle du Mouhoun. Situé dans le village de Ouakara (département de Bondokuy, province du Mouhoun), le premier site est exploité par Naaba Piiga de Baskorma. Sur une superficie totale de 86 ha subdivisés en blocs, l’entrepreneur agricole exploite pour cette campagne 38 ha (superficie emblavée). Il y produit du riz en semences (15 ha), du coton (12 ha), du maïs en semence/ordinaire (6 ha), de l’arachide (4 ha), du sorgho en semences (1 ha).
    © Droits réservés
20 millions de FCFA de bénéfice
Ce vaste domaine est mis en valeur grâce à une main-d’œuvre familiale (12 personnes) et des actifs temporaires (50 personnes), soit 62 personnes, toutes rémunérées. Et comme l’agriculture va bien avec l’élevage, Naaba Piiga ne s’en est pas privé. Il dispose de 30 bovins, 20 ovins, 50 volailles et un asin. Le compte d’exploitation de ces 38 ha donne une valeur prévisionnelle de plus de 32 millions de FCFA, avec un bénéfice de 20 millions de FCFA. En cette matinée, recevoir le ministre et sa délégation est une marque d’honneur pour le Naaba. L’occasion était bonne pour lui de demander l’appui du gouvernement pour plus de production car le pays a besoin de l’apport de ses filles et fils.
Au pas de course, le ministre Jacob Ouédraogo a visité cette exploitation et n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction. « Nous ne pouvons que le féliciter parce que le travail qui est fait ici est gigantesque », s’est-il exprimé. Ce qui prouve que « la terre ne ment pas ». Pour ce qui est des difficultés, à part la pluviométrie qui est souvent mal repartie, le ministre rassure que le gouvernement fera tout pour mettre à disposition des producteurs des intrants de qualité et endiguer les multiples attaques (chenilles légionnaires notamment).
Après la visite de ce site, retour à la salle des fêtes de la mairie de Dédougou, où le ministre a participé à l’émission « antenne directe » de la radio nationale (RTB radio), avant de mettre le cap sur le second site qu’est le Centre de promotion rurale de Kodougou (CPR/K). Située dans la commune rurale de Bourasso, province de la Kossi, cette structure publique de formation professionnelle agricole non formelle pour jeunes agriculteurs, qui a vu le jour en 1989, accueille présentement 48 apprenants dont 5 filles.
MOTS CLES :  Agriculture   Campagne Agricole   Burkina Faso 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé