DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Ebola: faut-il appliquer le principe ou des mesures de précaution à l’épidémie?

Par Yda Alexis Nagalo - 06/10/2014

Point de vue de Yda Alexis Nagalo

C’est connu ! Ebola sévit en Afrique de l’Ouest et en République Démocratique du Congo. Dans la sous-région ouest africaine, la lutte contre la maladie se concentre dans les pays les plus touchés en l’occurrence, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. Sur plus de six mille (6000) cas recensés, l’on dénombre dans ces pays plus de trois mille morts (3000) avec des pics de décès notamment en Sierra Leone et au Liberia (Statistiques, Centers for Desease Control and Prevention).
    © lefaso.net
    Yda Alexis Nagalo
Face à la propagation de la maladie qui se transmet par les liquides corporels d’un malade ou d’une victime d’Ebola, les pays frontaliers à ces trois Etats ont pour la plupart décidé de fermer leurs frontières terrestres avec les Etats affectés, et cela malgré le manque de pertinence de telles mesures relayées par l’UA et l’OMS. La Côte d’Ivoire et le Sénégal ont adouci leurs positions en ouvrant des corridors aériens pour acheminer des vivres, des médicaments et du personnel de santé pour aider les pays touchés.

Quant aux autres Etats de la sous-région, ils adoptent des mesures de protection des populations contre Ebola. Le Burkina Faso a décidé d’enrayer le risque de contamination au virus Ebola en prenant des mesures draconiennes. A ce titre, le gouvernement Burkinabè a annulé systématiquement toutes les grandes manifestations (Sommet de l’Union Africaine, SIAO, FESPACO) où le regroupement de populations peut présenter des risques importants. Ainsi, le gouvernement vient une fois de plus de reporter, sine die, une autre manifestation d’envergure du pays en l’occurrence la 28ème édition du « Tour du Faso » qui était prévu pour se tenir du 24 au 02 novembre 2014.

Selon le ministre des sports et des loisirs, le report de l’évènement « est motivé par les mesures de précaution qu’observe le gouvernement Burkinabè face à l’épidémie de fièvre à virus Ebola en Afrique de l’Ouest ». Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Burkinabè confirme ces propos en affirmant sur les ondes de Radio France Internationale (RFI) que « C’est par mesure de précaution. Nous avons un système de veille qui fonctionne bien mais avec le cas survenu aux Etats-Unis d’Amérique, notre système risque d’être éprouvé si jamais il y a le moindre cas d’Ebola au Burkina Faso. C’est pour cette raison que le gouvernement burkinabè évite l’organisation de toutes les manifestations pouvant regrouper des milliers de personnes ». Dans le même ordre d’idée, Mme Annick Girardin, Secrétaire d’Etat française au développement et à la francophonie, souligne lors d’une visite au Sénégal et en Guinée que « le principe de précaution, il est toujours là et il faut toujours le maintenir. Ensuite, il y a des décisions qui ont été prises sur l’arrêt de lignes aériennes ».

Des faits ci-dessus évoqués, il ressort que les fermetures de frontières, les interdictions et report de manifestations internationales en Afrique de l’Ouest, la suspension de vols aériens sont prises au titre des mesures ou du principe de précaution. D’ailleurs ces propos font partie d’une longue liste de faits antérieurs qui rattachent au principe de précaution des crises qui affectent les Etats. On a encore en mémoire l’invocation de la précaution dans la grippe A (H1N1), de la tempête Xynthia, de l’éruption du volcan islandais, etc. Dans tous ces cas, la précaution a été employée pour la prise de mesures sanitaires radicales. Pourtant, il y a bien en douter sur l’application de la précaution dans les faits auxquels il est rattaché. C’est ce que nous tenterons de démontrer.

Pour ce faire, il convient de déblayer les concepts en essayant de poser les contours du principe de précaution. Apparu sous les projecteurs pour la 1ère fois dans la déclaration de Rio de 1992 sur l’environnement et le développement, il est appliqué « en cas de risque de dommages graves ou irréversibles » et « l’absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l’adoption de mesures effectives visant à prévenir la dégradation de l’environnement » (Principe 15 de la déclaration). Au Burkina Faso, la loi 006-2013 portant code de l’environnement fait intervenir le principe de précaution « lorsque les conséquences d’une activité sont inconnues ou même lorsque leur survenance est incertaine, des mesures de précaution doivent être prises. Celles-ci peuvent selon le cas, consister en l’interdiction de l’activité tant que la preuve de l’absence d’effets dommageables n’a pas été rapportée » (article 9). Substantiellement, deux critères fondamentaux peuvent être tirés de ces dispositions : il s’agit d’une part, de risques de dommages graves et irréversibles à l’environnement (originellement) et la santé (pratiquement), et de l’absence de certitude scientifique absolue qui constitue la matrice de la précaution.

la suite SUR
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldufaso.com
  • Journaldufaso.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé