ECONOMIE  |     BUSINESS  |     SERVICES   |    

Ghana: 1er Forum/exposition de la CEDEAO sur les mines et le pétrole

Par PANA - 26/09/2014

Il portera sur le thème: «Valorisation des ressources minières et pétrolières de l’Afrique de l'Ouest à travers la coopération régionale»

La première édition du Forum/exposition de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur les mines et le pétrole (ECOMOF 2015) se tiendra du 6 au 8 octobre 2015 à Accra, au Ghana. L’évènement sera précédé d’une cérémonie de lancement officiel, le vendredi 26 septembre, présidée par les autorités ghanéennes chargées des Ressources naturelles, de l’Energie et du Pétrole ainsi que le commissaire de l’Energie et des Mines de la Commission de la CEDEAO, le Dr. Morlaye Bangoura.
Le premier Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO portera sur le thème: "Valorisation des ressources minières et pétrolières de l’Afrique de l'Ouest à travers la coopération régionale". Il réunira les ministres du secteur minier ainsi que des décideurs du public et du privé opérant dans les industries minières et pétrolières ouest-africaines. L’édition 2015 d’ECOMOF sera meublée par des ateliers interactifs, des séances de formation, des sessions plénières, des expositions commerciales, des présentations-pays, des visites dans des industries ainsi que des tables rondes visant à mettre en exergue et à promouvoir le développement des ressources minières et pétrolières d’Afrique de l’Ouest.

Le Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF) a été institutionnalisé par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement sur proposition du Conseil des ministres de l’organisation et après les recommandations des ministres chargés des Ressources minières des Etats membres. Il a pour ambition, entres autres, de mettre en valeur le potentiel minier et pétrolier de l’espace communautaire, de favoriser l’intégration socio-économique régionale, de développer l’exploitation minière artisanale et de petite échelle et d’organiser des bases de données géologiques, minières et pétrolières dans les Etats membres de la CEDEAO.


Cedeao: convention pour la reconnaissance et l'équivalence des diplômes dans la Zone
Cette approche vise à faciliter d’une part, le déplacement de la main-d’œuvre entre les pays et, d’autre part, à favoriser la mobilisation des étudiants
PANA

Le gouvernement malien a adopté, mercredi lors du Conseil des ministres hebdomadaire, un projet d’ordonnance autorisant la ratification de la convention générale relative à la reconnaissance et à l’équivalence des diplômes, grades, certificats et autres titres dans les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) adoptée lors de la 26ème session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement tenue à Dakar le 31 janvier 2003.

Dans le cadre du renforcement du processus d’intégration économique, sociale et culturelle de la sous-région, la Cedeao a décidé d’accorder une importance particulière au programme d’équivalence des diplômes entre Etats membres. Cette approche vise à faciliter d’une part, le déplacement de la main-d’œuvre entre les pays et, d’autre part, à favoriser la mobilisation des étudiants qui pourraient faire les études et suivre des formations dans les pays de leur choix.

La convention a été adoptée dans cette perspective. Elle a notamment pour buts de contribuer à l’harmonisation des politiques dans le domaine de l’éducation et de la formation, de renforcer la collaboration en matière d’utilisation des ressources humaines tout en réduisant l’exode des compétences, de faciliter les échanges des compétences et la poursuite des études et de promouvoir la coopération sous régionale en matière d’évaluation et de reconnaissance des diplômes, grades, certificats et autres titres au sein de la Cedeao.

Pour atteindre ces objectifs, la convention fixe aux Etats membres les obligations au plan communautaire et au plan national, précise les conditions de validité, d’équivalence, de comparabilité de valeurs académiques des diplômes et des cursus ainsi que la poursuite des études dans un des Etats parties. La ratification de la convention par le Mali contribue à son entrée en vigueur, indique-t-on.
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé