DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Allocution du président Compaoré du Faso au Mali.

Par Présidence du Faso - 03/07/2014

À l'occasion de sa visite d'amitié et de travail dans le pays de IBK

    © presidence.bf
    Le président Blaise Compaoré du Burkina Faso au Mali
Excellence Monsieur le Président de la République et cher frère ;
Monsieur le Premier Ministre ;
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de missions diplomatiques ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et Inter africaines ;
Honorables invités ;
Mesdames et Messieurs ;
C’est à la fois un honneur et un plaisir pour moi d’être aujourd’hui à Bamako, au bord du fleuve majestueux Djoliba, sève nourricière de votre beau pays le Mali, et aussi merveilleuse voie de communication qui rapproche les hommes et les cultures des peuples du vaste espace situé au cœur de l’Afrique de l’Ouest.
Monsieur le Président de la République ;
Je voudrais saisir l’agréable occasion de ce diner convivial, pour exprimer à vous-même, au Gouvernement et au peuple maliens, ma profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité fraternelle qui ont été réservés à ma personne et à la délégation qui m’accompagne et qui reflète avec force, l’esprit du « Diatiguiya » si cher à votre nation.

Monsieur le Président ;
Mesdames et Messieurs ;
Est-il encore besoin de rappeler l’excellente qualité des relations fraternelles et séculaires qui unissent nos deux pays ? Les peuples malien et burkinabè sont liés par une histoire commune, une proximité culturelle très étroite et une communauté de destin, qui transcendent les frontières formelles et survivent aux aléas qui peuvent marquer le parcours de l’un et l’autre de ces pays. Nos populations vivent cela au quotidien de leurs activités économiques, culturelles, religieuses, sociales et de solidarité. C’est un trésor que Dieu nous a donné ; que nos devanciers ont préservé et que nous nous devons à notre tour, de conforter et d’amplifier.

Monsieur le Président ;
Mesdames, Messieurs ;
Il est des moments dans la vie des nations, où des évènements douloureux éprouvent la stabilité des institutions, affectent la vie des populations et menacent les cohésions construites à l’intérieur des pays et dans toutes les régions environnantes. Il en a été ainsi, dans la crise politico-militaire qui a affecté votre pays au cours des années 2012-2013. En ces circonstances, le Gouvernement et le peuple burkinabè ont été profondément émus et choqués par ces évènements et ont très tôt manifesté leur totale solidarité avec le peuple frère du Mali. Au-delà des initiatives qui ont été déployées sur le plan bilatéral, le Burkina Faso est heureux de s’être associé à la Communauté Internationale et Inter africaine, pour aider au rétablissement de la paix et à la restauration des institutions républicaines au Mali. L’engagement du Burkina Faso dans la résolution des crises politiques et armées qui frappent l’Afrique, est fondé sur notre conviction, que seul le dialogue est source de compréhension mutuelle et peut permettre le règlement pacifique des différends, dès lors que ceux-ci ne ressortissent pas du terrorisme international et de la criminalité transfrontalière.

Monsieur le Président et cher frère Ibrahim Boubacar KEITA ;
Je suis heureux de relever et de saluer les progrès que votre pays enregistre dans la marche vers l’instauration d’une paix définitive, l’établissement de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national et la réconciliation de la nation malienne avec elle-même. Je voudrais vous assurer de la mobilisation continue du gouvernement et du peuple burkinabè aux côtés du peuple frère du Mali, pour l’avènement d’une nation malienne prospère, riche de sa diversité et de son unité et aussi pour un Mali, acteur majeur dans la construction d’un espace de paix, de sécurité et de progrès dans notre sous-région Ouest-africaine.

Excellence Monsieur le Président de la République et cher frère ;
Monsieur le Premier Ministre ;
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de missions diplomatiques ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et Inter africaines ;
Honorables invités ;
Mesdames et Messieurs ;
En ce mois sacré de Ramadan, j’exprime ma solidarité aux fidèles musulmans du Mali et puisse ALLAH le Tout-Puissant accepter nos pénitences et nous combler de ses bonnes grâces.

Je vous invite à lever vos verres pour la paix, le bonheur et la prospérité du Mali et pour le raffermissement continu des relations de fraternité entre les peuples malien et burkinabè.
Je vous remercie.
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La première édition du Festival de la bande dessinée de Ouagadougou 3 au 5 mars 2013
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUFASO.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDF

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé